Climate Witness: Nelly Damaris Chepkoskei, Kenya | WWF

Climate Witness: Nelly Damaris Chepkoskei, Kenya



Posted on 16 noviembre 2006
Nelly Damaris Chepkoskei, Climate Witness, Kenya
Nelly Damaris Chepkoskei, Climate Witness, Kenya
© WWF
Je m’appelle Nelly Damaris Chepkoskei et j’ai 50 ans. Je suis agricultrice et vis dans un village nommé Kipchebor, dans le district de Kericho à l’Ouest du Kenya. Je suis marriée et j’ai cinq enfants. Je cultive du maïs, du thé et garde un petit troupeau laitier dans ma ferme.

English | Deutsch | Español | Português
日本語 | Italiano | Français | 中文Русский

Je m’appelle Nelly Damaris Chepkoskei et j’ai 50 ans. Je suis agricultrice et vis dans un village nommé Kipchebor, dans le district de Kericho à l’Ouest du Kenya. Je suis marriée et j’ai cinq enfants. Je cultive du maïs, du thé et garde un petit troupeau laitier dans ma ferme.

Je récolte aussi des pousses d’arbres sur une parcelle de 0,75 acre. Certains de ces jeunes plants sont vendus et d’autres sont donnés à des institutions locales comme les écoles. En outre, je suis bénévole communautaire travaillant en collaboration avec “Forest Action Network” (littéralement le réseau d’action pour la forêt).

J’ai entendu de nombreuses histoires depuis 20 – 30 ans sur les changements dans notre environnement local. J’ai également été témoin de nombreux de ces changements. Cela comprend l’absence de contrôle pour dégager les buissons et les arbres sur des terres forestières vierges pour créer davantage de terres pour l’agriculture et d’aménagement du territoire.

Ce qui nous inquiète le plus sont les changements météorologiques. Par exemple, les tendances climatiques ont radicalement change au cours des dernières décennies. Ici, dans le district de Kericho, nous avions des precipitations tout au long de l’année. Je me souviens clairement que ma famille a célèbre Noël quand il pleuvait beaucoup, mais cela a changé. Aujourd’hui, Noël est généralement sec.

Les températures ont augmenté au cours des dernières décennies, même pendant la saison des pluies. Contrairement à il y a 20 ans, la saison sèche à l’heure actuelle est tellement chaude que l’herbe sèche complètement. Ce n’était pas le cas auparavant, quand l’herbe restait verte même pendant la saison sèche. Cela signifie qu’il n’y a pas assez de fourrage pour mes vaches, conduisant à une baisse de la production de lait et donc du revenu. Les sols sont laissés en friche pendant la saison sèche conduisant à leur érosion dès le début de la saison des pluies. J’ai également remarqué qu’avec des températures plus élevée, plus de parasites affectent nos cultures. Par conséquent, plus de pesticides sont utilisés. Le coût supplémentaire de pesticides entraîne une moins bonne rentabilité de notre entreprise agricole. En outre, ces pesticides polluent également notre environnement.

Nelly Damaris Chepkoskei, Climate Witness, Kenya
Nelly Damaris Chepkoskei, Climate Witness, Kenya
© WWF Enlarge
Ms Nelly Nelly Damaris Chepkoskei, WWF Climate Witness from Kipchebor in Kenya, in her kitchen
© WWF Enlarge
Nelly Damaris Chepkoskei, WWF Climate Witness from Kipchebor, Kenya, dealing with a customer
© WWF Enlarge
Logo
© Sony Japan Enlarge