Climate Witness: Giuseppe Miranti, Italy | WWF

Climate Witness: Giuseppe Miranti, Italy



Posted on 18 diciembre 2005
Giuseppe Miranti, Climate Witness, Italy
Giuseppe Miranti, Climate Witness, Italy
© WWF-Italy
Mon nom est Giuseppe Miranti. J’ai 26 ans et vis à Piacenza, une province dans le nord de l’Italie. En tant que propriétaire d’une entreprise agricole biologique, je produis des fruits et légumes, des céréales organiques et fais de l’élevage de bétail. Je suis aussi apiculteur.

English | Español | Português | 日本語 | Italiano | Français | 中文 | Deutsch

Le miel a toujours eu sa place dans un buffet italien : c’est sucré et délicieux. Mais au cours des dernières années, quelque chose a changé. En raison de la hausse des températures, la floraison s’opère à des périodes inhabituelles, ce qui amène les abeilles à modifier leur comportement. Par conséquent, le niveau d’activité dans la ruche a ralenti considérablement.

Le cycle biologique des parasites des abeilles est un autre problème inquiétant : aujourd’hui, ces parasites vivent plus longtemps et sont plus résistants – à cause du réchauffement climatique. Cela a des incidences négatives sur la population d’abeilles et la production de miel.

Au cours des siècles, les abeilles ont instinctivement appris à s’adapter aux changements dans leur environnement naturel, mais j’ai des doutes quant à leur capacité d’adaptation au changement climatique produit par l’homme. Aujourd’hui, les apiculteurs italiens trouvent vraiment difficile de faire face aux changements, mais continuent d’essayer de compenser les déséquilibres récents dans l’écosystème des abeilles. Beaucoup d’apiculteurs sont en train de tester de nouveaux produits et méthodes, par exemple, l’adaptation de la nutrition afin de veiller à ce que les abeilles soient en bonne condition lors du début de la floraison.
Giuseppe Miranti, Climate Witness, Italy
Giuseppe Miranti, Climate Witness, Italy
© WWF-Italy Enlarge
EU Environment Commissioner Stavros Dimas with European Climate Witnesses
WWF Climate Witnesses from all over Europe have come to Brussels on November 22, 2005 to speak to EU Environment Commissioner Stavros Dimas about their experiences.
© Ezequiel Scagnetti Enlarge